Voici quelques vidéos en lien avec le livre « Mon carnet du Soleil ».

 

page 12 - Slow motion d’un tournesol – 2 min. 20

Page 12 - Slow motion de brin d’herbes – 1 min. 33

Page 17 - Création de l’or et étoiles à neutron - vidéo en anglais avec sous-titre en français

Page 17, création de l'or - vidéo en anglais (l’occasion de parler de l’importance de comprendre l’anglais)

Page 24 - les 12 travaux d'Hercule – 20 min.

Page 26 – beaux paysages sur musique relaxante – 56 min.

Page 27 - sept sculptures d’une grande beauté (en anglais avec sous-titre) – 2 min. 38

Par Paolo Monti

Alberto Giacometti grandit en Suisse dans le Val Bregaglia, à quelques kilomètres de la frontière italo-helvétique. Son père, Giovanni Giacometti (1868-1933) est un peintre impressionniste estimé des collectionneurs et des artistes suisses. Il partage avec son fils ses réflexions sur l’art et la nature de l’art.

Alberto Giacometti réalise à 14 ans, dans l’atelier de son père, sa première peinture à l’huile, Nature morte aux pommes (vers 1915) et son premier buste sculpté, la petite Tête de Diego sur socle. Son père et son parrain, le peintre symboliste Cuno Amiet (1868-1961), sont deux figures essentielles dans le développement artistique du jeune Alberto. En 1922, Giacometti part étudier à Paris et entre à l’Académie de la Grande-Chaumière, où il suit l’enseignement du sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1929). Des dessins de nus témoignent de cet apprentissage, et, comme ses premières sculptures cubistes, de l’influence de Jacques Lipchitz et de Fernand Léger.

Le 3 février 2010, L’Homme qui marche I (que l’on retrouve sur les anciens billets de 100 francs) est vendu pour 74,2 millions d’euros.

 

Page 27 - magnifique interview en français d’Alberto Giacometti – 2.46

Page 27 -en anglais, magnifiques images des sculptures de Giacometti – 4min.

Page 28 - la générosité infinie du cœur - magnifique film sans paroles (en musique) sur la générosité

Page 40 - Greatest Sports Moments

Page 40 - Impossible Moments in Sports

Page 44 - Célèbre scène du film : À la recherche du bonheur. Will Smith - Mais dis-moi, quel est ton rêve, ton idéal ?

Page 51 - La neuroplasticité expliquée simplement en 2 minutes

Page 59 -les 100 peintures les plus fameuses en musique – 18min.

Page 62 - Jupiter et ses lunes, le bouclier protecteur de la Terre 3.30

LES MIRACLES DE LA NATURE

Page 68 - 5 choses à savoir sur le PAPILLON BELLE-DAME! - 2.15

Page 68 – Monarch Butterfly Metamorphosis time-lapse FYV

https://www.youtube.com/watch?v=ocWgSgMGxOc&list=RDCMUCkqtD10AY9YnZ-Y1XQinwHg&start_radio=1&rv=ocWgSgMGxOc&t=162

Film de Arte de 45 min. sur les papillons

https://www.youtube.com/watch?v=X7fydqAMpuo

Page 70 - 4 min de photos de Vincent Munier sur de la musique classique

Page 74 - 3 min. en musique - Les plus beaux arbres du monde

Page 74 - 25 min. passe moi les jumelles - Les liens mystérieux qui unissent l’arbre et l’homme vus par un chercheur atypique

Page 78 - Musique détente avec images de fruits

Page 81 - 3min. 40 - La Minute Nature LES FLEURS DU PRINTEMPS

Avec ce chef-d’œuvre de son « traité musical Il cimento dell’armonia e dell’inventione » (La confrontation entre l’harmonie et l’invention) dédié aux quatre saisons (printempsétéautomne et hiver), le célèbre prêtremaestro italien Antonio Vivaldi (1678-1741), alors âgé de 47 ans, compose cet hymne universel grandiose à la nature et à la climatologie avec tout le génie de son langage musical virtuose expressif3,4.

Ce concerto pour violon (violon soliste concertant avec un orchestre de chambrequatuor à cordes : 2 violons, 1 alto, 1 violoncelle – et basse continue5) est un des premiers concertos de soliste moderne (en transition avec le concerto grosso baroque pour ensemble musical de l’époque). Cette œuvre est également un des plus anciens exemples de musique à programme à élément narratif, où le compositeur prend grand soin de relier sa musique aux textes des sonnetsde ses poèmes (dont il est auteur présumé6).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Quatre_Saisons

Page 84 - Les quatre saisons de Vivaldi

Page 89 - travail de groupe

Page 89 - travail de groupe - F1

Page 96 - Comment extraire, tailler et ériger un obélisque ? - 20 min.

Page 98 – Les plus beaux bâtiments au monde

Les 10 monuments les plus célèbres du monde

 

LES PLUS BEAUX MONUMENTS DU MONDE – en musique

D’incroyables Chefs-d’œuvre Architecturaux Du Monde Entier !

Page 106 – Le Duo des fleurs. Delibes

Mallika

Sous le dôme épais où le blanc jasmin
À la rose s’assemble,
Sur la rive en fleurs, riant au matin,
Viens, descendons ensemble.
Doucement glissons; De son flot charmant
Suivons le courant fuyant;
Dans l’onde frémissante,
D’une main nonchalante,
Viens, gagnons le bord
Où la source dort.
Et l’oiseau, l’oiseau chante.
Sous le dôme épais, Sous le blanc jasmin,
Ah ! descendons ensemble !

Lakmé

Dôme épais le jasmin
À la rose s’assemble,
Rive en fleurs, frais matin,
Nous appellent ensemble.
Ah ! glissons en suivant
Le courant fuyant;
Dans l’onde frémissante,
D’une main nonchalante,
Gagnons le bord,
Où l’oiseau chante,
l’oiseau, l’oiseau chante.
Dôme épais, blanc jasmin,
Nous appellent ensemble !

Lakmé

Mais, je ne sais quelle crainte subite,
S’empare de moi,
Quand mon père va seul à leur ville maudite;
Je tremble, je tremble d’effroi !

Mallika

Pour que le dieu Ganeça le protège,
Jusqu’à l’étang où s’ébattent joyeux
Les cygnes aux ailes de neige,
Allons cueillir les lotus bleus.

Lakmé

Oui, près des cygnes
Aux ailes de neige,
Allons cueillir les lotus bleus.

 

Le Duo des fleurs ou Sous le dôme épais est un célèbre duetto lyrique pour sopranomezzo-soprano et orchestre symphonique, de l’acte 1/3 de l’opéra Lakmé, du compositeur français Léo Delibes (1836-1891), créé en 1883 à l’Opéra-Comique de Paris, une de ses œuvres les plus célèbres1.

Page 108 – Quels sont tes films, acteurs… préférés  ?

 

L’accident de voiture en 2CV | « Le corniaud » – Gérard Oury – 1965 – Bourvil – Louis de Funès

Page 111 – Dis-moi, quels styles de danse aimes-tu ?

 

 

Page 122 – Les forces de caractère

La psychologie positive étudie depuis quelques années les forces de caractère dans l’objectif de concevoir une classification de traits positifs de l’être humain. Martin Seligman et Christopher Peterson ont posé un cadre de référence de ces forces dans le livre ‘Character strengths and virtues’, proposant une classification de 24 forces de caractères ou qualités intrinsèques qui sont constamment citées à travers les cultures et l’histoire et sont regroupées en 6 vertus. Les forces répertoriées se veulent universelles. Cette classification vise à favoriser le repérage des ressources de l’individu lui permettant d’accéder au mieux être.

Suite à la passation du questionnaire, nous obtenons un classement de nos forces principales. Les 5 premières forces constituent ce que les auteurs appellent la « signature » de l’individu. Selon l’approche proposée par la psychologie positive, la mise en action de ces forces personnelles – en particulier celles qui constituent la signature – est source de progrès et de bien-être. Comme l’enfant qui aime marcher et courir une fois qu’il a acquis cette compétence, nous prenons plaisir à exercer des activités qui mettent en œuvre nos capacités, nos habilités, nos talents, et ce, tout au long de la vie. Vous trouverez le lien pour faire le test en ligne ainsi que des fichiers pdf à télécharger sur le site : www.FabriceDini.com/Éducation/Forces de caractère

Bienfaits

Le questionnaire des forces de caractère permet de repérer sa « signature de caractère » (les 5 forces principales). Le simple fait de repérer les forces ne suffit pas à améliorer le bien-être de manière durable. Les travaux réalisés par Seligman et ses collègues montrent que le fait d’utiliser quotidiennement ses compétences élève le degré de bien-être, notamment par le biais d’un sentiment accru d’efficacité personnelle.

Une étude de Wood (2011) a montré que le développement des forces de caractère réduisait le niveau de stress, augmentait l’estime de soi, la vitalité et les affects positifs.

Utiliser ses forces permettrait d’améliorer le sentiment de compétence, l’estime de soi, la confiance en soi et l’atteinte de buts personnels (Shankland, 2012).