La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est une technique de biofeedback bénéfique tant pour le corps (renforcement du système immunitaire, baisse du taux de cortisol – l’hormone du stress -, plus d’énergie, etc.) que pour l’esprit (clarté mentale, augmentation de l’optimisme, etc.). Un capteur (qui mesure la variabilité cardiaque en temps réel) vous permettra d’avoir un feedback instantané et ainsi d’ajuster votre pratique pour apprendre à être en cohérence cardiaque élevée.

Ces quelques séances seront l’occasion d’acquérir une meilleure compréhension théorique de la cohérence cardiaque. Une palette d’exercices vous permettra également d’expérimenter différentes manières de l’utiliser. Une pratique quotidienne à domicile (idéalement 1 à 3 fois 5 minutes par jour) vous permettra de récolter les bienfaits de la cohérence cardiaque.

Un capteur de cohérence cardiaque vous sera prêté pour vous entraîner à la maison.

Définition

Le concept de la cohérence cardiaque est issu des recherches médicales en neurosciences et en neurocardiologie. Il est apparu aux Etats-Unis il y a plus de 25 ans lorsque son impact bénéfique sur la gestion du stress et la santé a été mis en lumière par l’Institut HeartMath.

Au niveau physiologique, le principe de cohérence cardiaque consiste à synchroniser notre fréquence respiratoire sur celle du cœur et des deux branches (sympathique et parasympathique) de notre système nerveux autonome.

Le biofeedback

Le cycle électrique du cœur varie de quelques centièmes de seconde d’un battement à l’autre, c’est la variabilité cardiaque (HRV) que le capteur HeartMath calcule.

Cette variation continuelle (la durée entre deux battements cardiaques) est observable sur une courbe enregistrant la fréquence cardiaque instantanée qui nous permet de visualiser quasi instantanément notre état de stress ou de calme.

Lorsque l’on se laisse distraire par des pensées et émotions désagréables, des préoccupations, du stress, la cohérence devient chaotique et se répercute négativement sur notre physiologie. En revanche, dès que nous focalisons notre attention sur le cœur et le bien-être intérieur, nous voyons s’opérer un changement de phase et la cohérence monter en puissance sous la forme d’ondes régulières et douces.

Les bienfaits de l’entraînement à la cohérence cardiaque

Sur le plan physiologique :

  • Baisse du cortisol, hormone du stress secrétée par les glandes surrénales. Le taux de cortisol diminue de 20 à 25% lors d’un exercice de cohérence cardiaque
  • Augmentation du taux de DHEA (hormone anti-vieillissement)
  • Augmentation des immunoglobulines A (IgA), améliorant le l’efficacité du système immunitaire
  • Modulation de la sérotonine et de la dopamine, neurotransmetteurs jouant un rôle dans l’humeur, le sommeil
  • Baisse de la tension artérielle
  • Amélioration des équilibres hormonaux (glycémine, insuline)
  • Augmentation des ondes cérébrales alpha (ondes de la relaxation légère, de la détente)

Sur le plan psychologique :

  • Augmentation de la performance, physique comme intellectuelle
  • Prise de distance et lâcher prise face aux facteurs générant du stress (1er effet perçu après 15 jours de pratique régulière)
  • Clarté mentale
  • Augmentation de l’optimisme
  • Amélioration des capacités mnésiques

Il s’agit d’apprendre à faire entrer son rythme cardiaque en “cohérence” et éviter le “chaos” dans lequel il est habituellement. Différentes études ont établi que ce sont les émotions telles que la colère, l’anxiété, la tristesse et même les soucis banals qui font le plus chuter la variabilité cardiaque et sèment le chaos dans notre physiologie. A l’inverse, d’autres études ont montré que ce sont des émotions telles que la joie, la gratitude et l’amour qui favorisent le plus la cohérence. En l’espace de quelques secondes, ces émotions induisent une onde de cohérence qui est immédiatement apparente sur l’enregistrement de la fréquence cardiaque. La cohérence – qu’on peut apprendre à induire en soi avec quelques conseils simples et des outils de bio